Cépages des vins rouges : un bon moyen de choisir son vin

Le cépage constitue une variété de raisin ou de plant de vigne qui est utilisé dans la réalisation d’un vin. Toutes les vignes sont différentes par l’aspect des grappes ou par leurs feuillages, dans le monde viticole, cette différence est appelée cépage. Dans l’article qui va suivre, vous allez découvrir les différents types de cépage des vins rouges. En effet, il existe cinq principaux cépages en termes de vins rouges.

Le Pinot Noir

Le Pinot Noir constitue le cépage rouge qui se plante le plus dans le monde. Pour le vigneron, ce dernier n’est pas toujours accommodant. Ceci étant, celui qui sait le susurrer et le manier aux ceps en tirera un nectar plus que splendide. Ce cépage phare s’impose en maître en région Bourguignonne. Etant donné sa fragilité, le Pinot Noir fait partie de la composition de certains Loire, Alsace, mais aussi dans la conception de l’or viticole français, plus connu sous l’appellation Champagne. Ce dernier se différencie par des parfums de cerises et ses variétés, avec une note de garde telle que le gibier, le pruneau, le sous-bois et le cuir, se dévoilant afin de donner des vins souples et élégants, avec la petite touche d’acidité sur le bout de votre langue.

Le Merlot et le Malbec

Le Merlot est souvent synonyme de Bordeaux. Il s’agit, en effet, de sa région d’origine, mais cet irréductible cépage a parcouru un long voyage avant de se retrouver planté au Sud-est de la France et dans le superbe vignoble languedocien. Le Merlot constitue un cépage parfait pour l’assemblage étant donné que celui-ci s’adapte et arrondit les angles. Malbec, auxerrois, côt, ce raisin a, en effet, bien de petits noms… Fruité et puissant, il se prédispose de goût de réglisse, de tabac ou de prune. D’origine Sud-ouest, la plupart du temps, il est associé à du vin rouge tannique et fort. Ces ont des vins épicés, puissants et riches étant donné qu’ils sont très colorés. Il offre une très bonne fraîcheur en bouche permettant ainsi de ne pas s’écœurer lors de la dégustation. Ce dernier constitue le vin de la troisième mi-temps.

Le Trousseau et le Gamay

Le Trousseau constitue un vin jurassien de longue garde, coloré et tannique. Ce dernier donne des parfums de poivron vert, poivrés et épicés. La plupart du temps, ce dernier est associé au poulsard pour donner de la souplesse au vin et plus d’importance à la conservation. Le Gamay, ce beau rouge au jus blanc, il est aimé en Loire et partout dans ce monde. Ce dernier constitue un splendide raisin, de bonne facture, avec bien de complexités qui demande de l’attention étant donné sa fragilité. Le Gamay se constitue de notes fruitées : cerise noire, mûre, fraise des bois ou framboise.

Apprenez à lire une étiquette de vin : mode d’emploi
Comment choisir un vin en supermarché ?